Expos

Exposition
Humains
Du 05 octobre au 03 novembre

Meash cherche à communiquer sa vision de l’Homme, ses peurs et ses angoisses. Ses personnages mutiques, sans artifice, entièrement nus se débattent avec leurs corps, en perpétuel questionnement et quête
d’identité.
Il accorde une grande importance au support et ne travaille jamais sur papier ou toile blanche. Il utilise généralement des matériaux
de récupération bois, métal, carton ou papier. Son travail commence toujours sur un support vieillit, qui comporte une matière, un vécu, quitte à les créer ou les faire vieillir lui même.
Du 05 octobre au 03 novembre
Entrée libre

 
Exposition
Organica Bismuth
Du 09 novembre au 15 décembre
Sculpteur et dessinateur, Alessio Orrù explore la frontière entre le bi
et tri-dimensionnel et confronte la figuration et l’abstraction, l’architecture et l’organique, en y mêlant le classique, l’industriel et le
contemporain. Son travail reflète une recherche constante et expérimentale de développement du volume, des formes architecturales et anatomiques : son occupation dans l’espace, les pleins, les vides, le clair-obscur, l’équilibre des formes, les textures, l’énergie de la matière et les empreintes, mémoire historique des matériaux.
Du 09 novembre au 15 décembre
Entrée libre

 
Peinture / Encre de Chine
ARTU
Dans le cadre du dispositif Artiste Rencontre Territoire
Universitaire (ARTU), les sept Universités du Nord-
Pas-de-Calais accueillent un artiste pour une durée de
4 mois.
Cette résidence a pour vocation de confronter les étudiants et la communauté universitaire à une démarche artistique contemporaine forte.
Cette saison, l’artiste Maël Nozahic qui travaille principalement sur les parcs d’attractions et les carnavals, exposera ses peintures à La Piscine du 31
janvier au 9 février.
Parallèlement, elle initiera les étudiants de l’ULCO à l’encre de Chine.
Leurs réalisations seront visibles le dernier jour de l’exposition le 09 février.
Jeudi 9 février à 19h
lapiscine@univ-littoral.fr / 03 28 23 70 69

 
Peinture
Présences
Autodidacte, Jean-Baptiste Dumont recherche inlassablement dans ses sujets l’essence même de la nature humaine.
Les visages et les corps qu’il peint, ne sont fait que de sentiments et de ressentiments. Il les caresse, les maltraite, les travaille… presque jusqu’à l’étouffement. Et c’est dans ce silence que ses oeuvres parlent,
s’expriment, se laissent aller dans des conversations sans fin. Un face à face où le spectateur ne peut rester indifférent à ces expressions graves, tourmentées et en même temps sereines, humbles… puis fragiles.
Du 26 avril au 19 mai
Du lundi au jeudi 9h30 - 12h30 / 13h30 - 17h